La journée débute très tôt puisqu'il faut se trouver des motos pour aller explorer les mystérieuses Plaines des Jarres.  La veille, notre transport entre le "bus station" et le centre-ville de Phonsavan,  nous avait proposé ses services pour la visite des 3 sites, mais comme vous savez, nous préférons la liberté!

Nous partons donc avec nos 110c/c et notre Allemand Tilo sur la route du site #1 qui se trouve à une quinzaine de kilomètre de la ville. Il est tôt et nous pouvons encore apprécier le fait qu'il n'y a pas trop de gens.

L'origine des Jarres est encore une énigme aujourd'hui et personne ne peut clairement expliquer leur présence et leur réelle signification. Je vous laisse donc un lien sur Wikipédia pour vous informez.

À notre arrivé, un immense panneau nous indiques de rester dans les sentiers balisés qui délimitent les secteurs ou les engins explosifs ont été désamorcés…on va sagement s'en tenir à la recommandation!

Le site #1 est immense avec ses 250 jarres étendues sur une vaste plaine herbeuse et nous sommes vite imprégné d'un sentiment de tristesse en voyant ces jarres éclatées. Des cratères de bombes sont présent un peu partout sur la plaine et nous laisse imaginer toutes les atrocités de la guerre. Le Laos a été le pays le plus bombardé durant la guerre du Vietnam et ça se sent par ici. Nous entendons même des détonations provoquées par les explosions des bombes qui sont désamorcées dans les environs…Nous quittons cette première étape un peu ébranlé.

Dix kilomètres plus loin, le site #2 comprend 90 jarres. À l'arrivée, on doit laisser les motos au bas d'une colline escarpée qui donne accès au jarres. Avant l'ascension, on en profite pour manger un bonne soupe laotienne, boire une bonne bière froide et même de jouer quelques parties de pétanque. Le sentiment de tristesse s'est dissipé (BeerLao aidant) et nous apprécions la superbe vue offerte par l'endroit.

Il faut rouler un autre 10 km sur une route cahoteuse pour arriver au site #3 qui comporte 150 jarres au sommet d'une petite colline. Le point fort de ce site est la traversée des rizières sur environ 2 km qui offrent des paysages majestueux. De retour au point d'accueil, nous prenons un pause café dans le petit restaurant de la place. Nous sommes accueillis par le proprio et 3 hommes qui nous offrent de s'attabler avec eux. La pause café devient vite une tournée de BeerLao et nous échangeons avec nos nouveaux amis en écrivant sur un bout de papier ce que nous avons de la difficulté à communiquer. Un des hommes est le médecin des environs et il joue le rôle d'interprète dans la discussion. Un beau moment d'authenticité qui nous donnent envie de rester pour la soirée, mais il faut conduire les motos pour rentrer et donc arrêter d'accepter ces verres qui sont offert de bon coeur. Aller un dernier coup et on rentre. Merci messieurs!

De retour en ville, une bonne douche avant d'aller faire un tour au MAG, un organisme qui encadre le désamorçage des engins explosifs partout au Laos et qui sensibilise la population aux risques reliés à la découverte de bombe sur les terres. Les victimes d'explosions sont surtout des agriculteurs (en labourant leur terre), des revendeurs de métaux (qui vendent les carcasses de bombe au risque de leur vie) ou des enfants qui s'amusent avec les "bombies" (petites bombes de la grosseur d'une balle de tennis qui ressemble à un jouet). Pour plus d'infos, je vous laisse un lien ICI.

On finit la soirée en mangeant un BBQ Laotien dans un sympathique restaurant de la ville, encore une fois à la recommandation de Tilo et de son fameux livre Orange.

Demain on quitte pour Vang Vieng. Bonne nuit!






2 commentaires

  1. J'avais zappé ce lieu lors de mon séjour au Laos. Grave erreur manifestement. J'adore l'atmosphère un peu "froide" des photos.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Salut!

      Nous avons presque sauté cette étape aussi, mais une rencontre nous a amené par là. Nous n'avons pas regretté! Merci pour la remarque sur le traitement photo. Nous avons choisi cet effet "cendré" pour rendre l'atmosphère des bombardement durant la guerre du Vietnam....

      À bientôt ;)

      Effacer

Découverte

4x4 à faire au Costa Rica activité adresses Air Asia Alajuela Allemagne Angkor Antibes arnaque Attapeu avion Bahia Drake Bahia Salinas bamboo train Ban Lung bangkok Bateau Berlin bicyclette Bike bon plan bouffe bowling bungalow bus Cambodge chiang mai Chiang Rai Chinatown Chlong Chute colonial conseils cooking class Corcovado Costa Rica Côte d'Azur cours de cuisine cuisine thai Dominical drink ecothemales équipement foodie France frontière grotte Guanacaste guesthouse hébergemement hébergements hébergements costa rica hébergements thailande Ho Chi Minh homestay hot spring hôtel huay xai in the bag incontournables insectes Italie itinéraire Itinéraire Costa Rica Itinéraire Thailande jungle kampot kayak Kep Killing Fields ko Paen Koh Lanta Koh Pdao Koh Tonsay Koh Trong kompong cham Kompong Luong Kong Lor kratie La Cruz La Fortuna Laos Liberia Los Planes Luang NamTha Luang Prabang marché Marché de Noël mardi photo matériel mer métier Monteverde Nakhon Phanom Nam Hue nam ou nature Nicoya Nong Khiaw nouvel an O'Svay où dormir Pa-Am Pai passeport paysage Pêche Phnom Penh Phonsavan Photo photographie plage Plaine des Jarres Playa Samara portrait préparatifs Pursat Quepos randonnée relax rencontre repos réservation Rincon de la Vieja road trip roadtrip S-21 Saisettha Salavan Samara San Pedrillo scooter sekong Sen Monorom Sepon Siem Pang Siem Reap Sierpe slider street Stung Treng Tad Lo Tad Saulin temple temples Thailande Thakhek top 10 Toumlan train transport trek tubing uxo Vang Vieng vélo Ventimiglia Vientiane Villa Kunterbunt village ville vino de coyol visa Volcan voyage vtt waterfall

Instagram