2 passeports, 2 sac-à-dos

Blog voyage, carnets de voyage, photos et road trip

Instagram Photos

Passage chez les musulmans du Cambodge


Début de la journée en déjeunant et en louant nos deux scooters au Lazy Mékong Daze. Dary la femme qui gère l'endroit nous les loues pour 14 jours, mais on lui précise que c'est une location ouverte puisqu'on part vraiment à la découverte de l'Est du Cambodge. On ne veut pas de contraintes de temps durant notre aventure. On négocie à 8$ par jours pour des scooters japonais en excellentes conditions. C'est dans les prix au pays. Elle nous laisse sa carte d'affaire en cas de problèmes et nous prête même une superbe carte routière détaillée. On lui explique notre itinéraire vaguement établi: Kampong Cham - Chlong - Kratie - Koh Trong - Stung Treng - O'svay - Siem Pang - Ban Lung - Sen Monorom - Kampong Cham. C'est ambitieux, mais tout ça va changer face aux situations rencontrées. Pas de stress, il nous reste 3 semaines au pays. On adore ça comme ça!!!

Bye bye Miss Dary et c'est partie pour Chlong. Elle nous recommande de suivre la rive Nord du Mékong et de prendre le traversier plus loin…C'est où plus loin? On verra bien!


Le traversier on va finir par le trouver puisque la miss Dary nous a laissé un petit papier avec des écritures qui vont nécessiter l'interpellation de deux Cambodgiens pour nous permettre de s'y rendre. Il faut croire que la miss n'écrit pas trop bien ou que le premier ne sait pas lire….Peut importe, l'important c'est le contact avec des gens souriants!

Une fois traversé on va rouler jusqu'à ce que la faim nous frappe. Et qu'est ce qu'on mange quand on a faim en Asie? Une bonne soupe naturellement! 

Remarquant la présence de plus en plus forte de femmes voilées et d'hommes en tunique islamique ont décide de s'arrêter dans un village d'une communauté Cham qui est très présente dans cette partie du pays. Le premier contact est plutôt froid puisqu'en voulant aller sur le terrain d'une mosquée locale ont nous a vite fait comprendre de foutre le camp des lieux…J'ai tenté de discuter avec le jeune homme qui est venu à ma rencontre, mais son regard et ses façons ont été très dures alors on est partie. On est loin du Bouddhisme qui ouvre ses temples à tout le monde…dommage! 

La suite de nos rencontres ont été très intéressantes. On est resté de ce village où on a trouvé un petit boui-boui. La femme et sa fille qui nous ont servis étaient trop gentilles et heureuses de nous voir apprécier leur délicieuse soupe! 

Devant l'endroit, il y a une école et les jeunes sont venus à notre rencontre, eux tous aussi curieux de notre présence! Des sourires en mitrailles qui apaisent nos sentiments bousculés par l'histoire de la mosquée…

On finit la soupe bien piquante et on reprend la route en direction de Chlong puisqu'il faut arriver avant la tombée du jour. 

Après la traversée de plusieurs villages, la vue de splendides paysages et un bon 4 heures de route, on arrive à Chlong en fin de journée. Pas beaucoup d'options pour dormir, et c'est finalement dans un petit guesthouse de 4 chambres pour 5$ la nuit. Propre, ventilateur, eau chaude…Une aubaine! Si vous passez par là, c'est situé au bout de la ville passé le pont en acier.

Demain visite du marché et départ pour Kratie.













Commentaires

  1. bonjour,
    Je suis en ce moment à kampot et vos articles sont très intéressants mais peu construits.
    Je trouve bien dommage cette façon de caricaturer une population en un article, quelques lignes. Une rencontre, une expérience ne permet de donner un jugement aussi catégorique sur une population de plusieurs siècles. Je trouve cela stupide de généraliser les choses de cette façon !
    Si je résume et Que je ne voyage pas je comprends quoi?
    Le titre est "passage chez les musulmans du cambodge", plus Loin dans l'article je lis, "on est Loin Du bouddhisme qui ouvre des temples à tout le monde"... ensuite "bousculé par l'histoire de la mosquée".
    Avant d'écrire un article, il faudrait creuser un peu plus. C'est Bien évidemment votre plus grand droit mais vous allez donner une image pejorative d'une communauté minoritaire et déjà beaucoup rejeté au cambodge et dans le monde, c'est juste triste, trop rapidement écrit, pas assez réfléchi et très peu pensé!
    Je vous souhaite une bonne continuation dans vos voyages mais une plus grande ouverture d'esprit et beaucoup plus de discernement.

    RépondreEffacer

Publier un commentaire

back to top