Changement de plan pour notre trajet Huay Xay - Luang NamTha, que nous voudrions faire par bateau plutôt que par bus: ce trajet n'entre pas dans les habitudes touristiques mais le Lonely Planet nous indique qu'il est possible, moyennant rétribution, de convaincre un batelier de nous embarquer avec lui. Le coût dépendra de l'importance de sa cargaison...et de notre pouvoir de négociation!!!

Ne parlant malheureusement pas le Lao, nous faisons appel à notre hôtesse au BAP Guesthouse qui arrangera le tout. Cette vieille dame âgée de 80 ans et au tempérament flamboyant est l'une des rares personnes qui nous rappelle que ce pays fût autrefois l'Indochine française, car elle parle très bien notre langue.

Départ le lundi matin à 7h30 du Guesthouse où notre batelier vient nous cueillir pour la montée de la NamTha à partir du port de Huay Xai. À bord: le capitaine, deux aides navigateurs une cargaison de propane, quelques poches de riz..nous nous faisons tant bien que mal une place sur l'étroit bateau à travers l'éclectique cargaison. Le trajet durera 2 jours.

Le début du trajet se passe sur le Mékong et bien vite les arrêts vont se succéder sur les rives du Laos et de la Thaïlande pour le transport de marchandises et/ou de gens. Quelle ne fut pas notre surprise quand le capitaine embarque un énorme matelas double dans notre frêle embarcation!!!

Après lui avoir offert quelques bananes, un passager Laotien deviendra un ami de parcours malgré la barrière de la langue et nous échangerons (à grand renfort de signes et de sourires) durant une bonne partie du trajet.

Nous traversons ce que l'on qualifie de 'Laos authentique' : des pêcheurs munis de harpons et de filets, des femmes en sarong se baignant ou faisant la lessive dans la rivière, des enfants nus qui jouent et qui s'éclaboussent et s'arrêtent soudain pour nous envoyer la main en criant 'Falangs! Falangs!' (Des étrangers, des étrangers!)

Nous arrivons au village du batelier (chez qui nous passerons la nuit) vers 17h00 et nous sommes présentés à sa famille. Nous ferons un tour de la maison et des environs avant d'aller nous laver dans la rivière avec les gens du village. Tout le monde est souriant et bien contents de nous voir faire comme eux, mais nous réalisons à quel point il est difficile d'évoluer dans un monde aussi différent du nôtre sans la possibilité de communiquer: des choses aussi simples que "où sont les toilettes?" Est-ce que les hommes et les femmes se lavent au même endroit? Mangent en même temps? Nous craignons sans cesse de faire un faux pas…

Ensuite, le repas du soir nous est servi dans une pièce adjacente et nous en sommes bien déçus...nous aurions tant aimé partager le repas avec la famille mais n'arrivons pas à leur faire comprendre. Peut-être que cela ne se fait pas? Le délicieux menu est composé de riz gluant avec boeuf sauté et des algues. Après le repas, nous partageons un moment avec tout le monde en écoutant un "soap" Laotien.

Nos lits sont préparés dans la salle familiale: deux matelas posés sur le sol avec un moustiquaire suspendu aux murs. À 21h00, tout le monde dort.

Le lendemain, nous reprenons la rivière avec un nouveau batelier qui est en fait le père du premier. Si l'on se fie aux photos vues dans la maison, il s'agit d'un homme qui a servi l'armée Américaine durant la guerre du Vietnam. Sa femme et sa fille nous accompagnent.

Encore une fois, le bateau fais quelques arrêt et sert de taxi jusqu'à la ville de Na lea où un taxi -mini-van nous attend. Le vieux camion possède huit places et une fois bien tassés (les bagages et quelques poulets ficelés sur le toit) nous partons par la route pour Luang NamTha. Après à peine 5 kilomètres le bus fait arrêt pour une raison que nous ignorons et nous passerons une heure à attendre. Finalement, nous avons la raison: nous allons embarquer trois autres passagers dans un bus déjà rempli! En résumé: nous sommes 12 personnes et 1 bébé dans une mini-van de 8 places! Le trajet durera plus de quatre heures sur une route chaotique non-pavée qui longe un ravin abrupte…

Nous arrivons finalement à Luang Namtha, courbaturés, le coeur au bord des lèvres mais en vie et surtout ravis de notre expérience pour laquelle il n'y a qu'un mot: AUTHENTIQUE. Inoubliable aussi....








1 commentaire

Découverte

4x4 à faire au Costa Rica activité adresses Air Asia Alajuela Allemagne Angkor Antibes arnaque Attapeu avion Bahia Drake Bahia Salinas bamboo train Ban Lung bangkok Bateau Berlin bicyclette Bike bon plan bouffe bowling bungalow bus Cambodge chiang mai Chiang Rai Chinatown Chlong Chute colonial conseils cooking class Corcovado Costa Rica Côte d'Azur cours de cuisine cuisine thai Dominical drink ecothemales équipement foodie France frontière grotte Guanacaste guesthouse hébergemement hébergements hébergements costa rica hébergements thailande Ho Chi Minh homestay hot spring hôtel huay xai in the bag incontournables insectes Italie itinéraire Itinéraire Costa Rica Itinéraire Thailande jungle kampot kayak Kep Killing Fields ko Paen Koh Lanta Koh Pdao Koh Tonsay Koh Trong kompong cham Kompong Luong Kong Lor kratie La Cruz La Fortuna Laos Liberia Los Planes Luang NamTha Luang Prabang marché Marché de Noël mardi photo matériel mer métier Monteverde Nakhon Phanom Nam Hue nam ou nature Nicoya Nong Khiaw nouvel an O'Svay où dormir Pa-Am Pai passeport paysage Pêche Phnom Penh Phonsavan Photo photographie plage Plaine des Jarres Playa Samara portrait préparatifs Pursat Quepos randonnée relax rencontre repos réservation Rincon de la Vieja road trip roadtrip S-21 Saisettha Salavan Samara San Pedrillo scooter sekong Sen Monorom Sepon Siem Pang Siem Reap Sierpe slider street Stung Treng Tad Lo Tad Saulin temple temples Thailande Thakhek top 10 Toumlan train transport trek tubing uxo Vang Vieng vélo Ventimiglia Vientiane Villa Kunterbunt village ville vino de coyol visa Volcan voyage vtt waterfall

Instagram